Archives Bibliothèque 2018

La librairie de Montaigne

le 7 juin 2018

 

Petit historique …

            Réouverte en 1978 sur l’initiative et la responsabilité d’Anne-Marie Prévot et avec la confiance et les encouragement de Monsieur Briat, Président du Foyer Culturel, la Bibliothèque , depuis cette date, (bientôt 40ans !) a proposé une permanence tous les mercredis après-midi, de 15h à 18h. Anne-Marie Prévot, a assuré et assure ces permanences, avec l’aide, en cas d’absence, d’autres personnes du Foyer Culturel, également bénévoles. Des membres du Foyer interviennent pour couvrir les livres.        

           

           En 2006, par une convention avec la Mairie de Meyssac, et sur initiative de la Bibliothèque Départementale de Prêt de la Corrèze (BDP), la Bibliothèque est devenue Médiathèque. Dans ce cadre, d’autres permanences ont été proposées, assurées par des salariés de la Mairie, et actuellement par Jérôme Ruiz, Agent du patrimoine.

 

            Anne-Marie Prévot, dans le cadre du Foyer culturel, apprécie le contact chaleureux avec les lecteurs, les échanges, les conseils autour des ouvrages. Le Prix des Lecteurs Corréziens organisé par la BDP de Tulle donne lieu chaque année à des rencontres le mercredi après-midi pour débattre autour des livres de la sélection. Anne-Marie Prévot intervient pour l’achat des nouveaux ouvrages ainsi que lors des échanges d’ouvrages à la BDP avec Jérôme Ruiz. Depuis 2017, la gestion de la médiathèque est assurée par la commune de Meyssac dans le cadre d’une convention avec la BDP. Le foyer culturel continue à assurer la permanence du mercredi ainsi que des animations littéraires.

 

            En compagnie  des livres et des lecteurs, ces moments de permanence  le mercredi après-midi à la Médiathèque ont été et restent des heures particulièrement privilégiées.

"Entre les pages"

L’activité Entre les pages a été créée en 2011. Passionnée de livres et de littérature, Anne-Marie Prévot a souhaité partager sa passion en proposant une rencontre mensuelle autour des livres. Les lecteurs invétérés, ceux qui le sont moins et ceux qui souhaitent le devenir sont invités à partager pendant 1H30 environ, un jeudi par mois, à 18h , un moment autour des écrivains : hommage à des écrivains qui viennent de disparaître , découverte ou redécouverte d’écrivains  qui ont marqué leur époque : grandes figures féminines comme Georges Sand, ou Colette, ou auteurs contemporains , Patrick Modiano par exemple. Soirées également autour de thématiques : Claude Debussy, et l’impressionnisme. Sans oublier l’organisation, chaque année, du Printemps des poètes qui donne lieu à une soirée –lecture, parfois  en  présence d’un poète, Robert Birou, Alain Agard. En mars 2017, nous avons reçu un poète syrien exilé en France et vivant à Paris, Omar Youssef Souleimane.

     

         Enfin, nos rencontres s’ouvrent sur des visites de lieux d’écrivains : Les jardins de Colette , à Varetz , la maison de Georges Sand à Nohant, et en juin 2018, est prévue la visite du Château de Montaigne, en Périgord. Ces visites s’accompagnent de lectures qui « réaniment » les textes des écrivains

 

        Entre les pages  se vit comme un  temps suspendu pendant lequel chacun est disponible pour partager  avec d’autres le plaisir des livres et la découverte ou redécouverte des auteurs qui ont toujours quelque chose à nous dire.  

Prix des lecteurs corréziens

 

Le jury de la médiathèque de Meyssac s’est réuni le 1er février 2018 pour échanger sur les sept ouvrages proposés à leur jugement et qui sont : 

 

  • L'enfant qui mesurait le monde de Arditi Metin (2016) chez      Grasset

 

Yannis est un enfant autiste. Sa mère Mariki est une femme de caractère bouleversée par ce fils qui rythme sa vie. Eliot, un américain grec d’origine, architecte de renom est effondré par la mort accidentelle de sa fille sur l’ile de Kalamaki lors d’une étude archéologique …

  • Aveu de faiblesse de Fréderic Viguier (2017) chez Albin Michel

  • Légende de Sylvain Prudhomme (2017) chez Gallimard

 

Une histoire d'amitié aujourd'hui et le récit du destin de deux frères décédés dans les années 80; le présent et le passé liés par les lieux : la Chou - une boîte de nuit - et la Crau - une plaine aride où passent les transhumances

  • Le parfum de l'hellébore de Cathy Bonidan (2017) chez La Marinière

 

Derrière les grilles du centre psychiatrique Falret, s'épanouissent les hellébores, ces fleurs dont on pensait qu'elles soignaient la folie. Est-ce le secret de Serge, le jardinier taciturne qui veille sur les lieux, pour calmer les crises de Gilles ? Anne se lie d'amitié avec Béatrice, malicieuse jeune fille de treize ans, qui toise son anorexie d'un œil moqueur, pensant garder le contrôle des choses….

  • Seules les bêtes de Niel Colin (2017) éditions du Rouergue

 

​Plusieurs personnes se savent liées à la disparition d’une femme. Tour à tour, elles prennent la parole et chacune a son secret, presque aussi précieux que sa propre vie.

  • La tresse de Laetitia Colombani (2017) chez Grasset

 

Trois femmes, trois vies, trois continents. Une même soif de liberté. Vibrantes d’humanité, leurs histoires tissent une tresse d’espoir et de solidarité.

  • Le Paquebot dans les arbres de Valentine Goby (2017) éditions Actes Sud

 

À la fin des années 1950, Mathilde, adolescente, voit partir son père puis sa mère pour le sanatorium d’Aincourt. Mathilde va se battre pour sortir ceux qu’elle aime du sanatorium, ce grand paquebot blanc niché dans les arbres, où se reposent et s’aiment ceux que l’enfance ne peut tolérer autrement qu’invincibles

Avant le 1er mars, chacun des lecteurs devra faire part de ses préférences en classant les livres sélectionnés. Les livres ayant obtenus les trois meilleurs classements seront choisis pour participer à la sélection finale.

La sélection finale est la suivante :

 

La tresse de Laetitia Colombani
Le parfum de l’hellébore, de Cathy Bonidan
Aveu de faiblesse, de Frédéric Viguier

Voyages et visites culturelles

En conclusion au fil rouge consacré à Montaigne qui nous aura accompagnés durant l’année 2018 lors des réunions mensuelles d’« Entre les pages », une journée de découverte du château périgourdin de Saint Michel de Montaigne a eu lieu le 7 juin 2018

 

Après un départ matinal de Meyssac, les 22 participants ont pu suivre une visite guidée des jardins et du château et entrer dans la fameuse « librairie » de la tour ronde où l’écrivain se retirait pour écrire ses « Essais ».

 Anne Marie Prévot a élégamment enrichi la visite de commentaires éclairés donnant à cette immersion dans l'univers de Montaigne, dans une atmosphère sympathique et détendue, une touche savante dont tous ont apprécié le privilège.

Un repas agréable, précédé d'une dégustation des vins du terroir, fut servi dans les écuries du Château. Cerise sur le Gâteau du dessert, Anne Marie Prévot fit la lecture de quelques passages choisis des essais avant de nous inviter à une promenade digestive dans les jardins de la propriété.

La visite de la jolie ville de Saint Emilion a conclu cette belle journée de détente culturelle. 

Les participants réjouis de cette journée ont chaleureusement remercier Anne Marie Prévot pour l'avoir si brillamment préparée,  animée et réussie.

N'ayant pu détailler les sentences figurant sur les poutres de la librairie de Montaigne lors de la visite, Anne-Marie Prévot nous transmet quelques traductions en dernière minute.

                         
               

Choix de quelques citations (traduites) inscrites par Montaigne sur les poutres de sa Librairie. 

 

 

3 Les outres vides s’enflent de vent, les hommes de prétention . 

(Socrate dans Stobé)

 

4. Tout sous le soleil a même lot, même loi. (Ecclesiaste, 3)

 

9 Peut-on se prendre pour un homme supérieur,

quand le premier accident venu vous efface tout entier ? (Euripide, dans Stobé)

 

19 Homme je suis : rien d’humain ne m’est étranger. (Terence)

 

25 Qui sait si ce qu’on appelle mort n’est pas vie, si vivre n’est pas mourir. (Euripide , dans Stobé)

 

27 De part et d’autre, vaste champ de paroles. (Homère dans Diogène Laerce)

 

35 Contre chaque argument, un argument égal. (Sextus Empiricus)

 

37 Dieu a fait l’homme comme l’ombre : soleil couché, qui en jugera ? (Ecclesiaste, 7)

 

42 Causes du tourment humain : non les choses, mais les idées sur les choses. (Epictète, dans Stobé)

 

B3 J’examine. (Sextus Empiricus)

Rappel des rendez-vous de 2018

 
 
 

quelques photographies

Dans les pas de Montaigne

En balade à Saint-Emilion

Titre 5

Séance d'entre les pages du 18 octobre 2018

Séance d'entre les pages

du 15 février 2018